Au-delà du réel (Un amour, deux visions)

Tous les photomontages, les incrustations, kaléidoscope et autres bidouillages photo.

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Martin D
Membre RP
Membre RP
Messages : 971
Inscription : 07 novembre 2016 à 15h36
Localisation : Vosges

Au-delà du réel (Un amour, deux visions)

Messagepar Martin D » 30 août 2023 à 00h31


Avatar de l’utilisateur
miguelcervantes
Membre RP
Membre RP
Messages : 18686
Inscription : 09 avril 2011 à 08h07
Localisation : Gatineau (Québec)

Messagepar miguelcervantes » 31 août 2023 à 02h04

J’adhère spontanément à ce montage, Martin, sans savoir pourquoi super11

Ce qui me désarçonne un peu (et ce n’est pas une mauvaise chose), c’est que tu l’aies inclus dans ta série « Un amour, deux visions ».

Je vois ici deux images d’architectures, sans visages, qui me semblent se compléter, l’une avec une dominante froide et des verticales penchées, l’autre avec une dominante chaude et des verticales droites. J’y sens comme une osmose entre deux mondes. D’où peut-être ton choix d’inclure ce montage sous le thème « Un amour, deux visions ».

Mon sentiment est que Jitka est à gauche alors que toi tu es à droite.

J’ai l’impression que dans tes diptyques, le monde de Jitka est généralement à gauche et le tien à droite.

La raison me semble en être que Jitka appartient à ton passé et le passé est toujours à gauche dans notre imaginaire.

Ta série « Un amour, deux visions » me parle de deux mondes qui s’enrichissent l’un et l’autre de part et d’autre d’une frontière pénétrable. Il arrive même parfois et heureusement qu’ils se confondent. Entre tes photos et celles de Jitka, le peu que j’en connais, je sens une communauté de regards, des atomes crochus.

Le personnage de Jitka, dans tes photos, évoque pour moi un navire en mer qui tangue et roule sous la tempête. C’est un peu Ulysse, comme en témoigne ce dernier montage, alors que toi tu me sembles comme Pénélope qui brûle et nourrit l’âtre du foyer dans l’espoir de son retour, ou comme Orphée qui descend aux Enfers dans l’espoir d’y ramener sa bien-aimée, Eurydice. Ton monde vertical me semble notamment s’opposer à son monde oblique.

À suivre.

Je reste à l’écoute de cette Odyssée.

François super2

Avatar de l’utilisateur
Martin D
Membre RP
Membre RP
Messages : 971
Inscription : 07 novembre 2016 à 15h36
Localisation : Vosges

Messagepar Martin D » 31 août 2023 à 15h47

miguelcervantes a écrit : J’adhère spontanément à ce montage, Martin, sans savoir pourquoi super11

Ce qui me désarçonne un peu (et ce n’est pas une mauvaise chose), c’est que tu l’aies inclus dans ta série « Un amour, deux visions ».

Je vois ici deux images d’architectures, sans visages, qui me semblent se compléter, l’une avec une dominante froide et des verticales penchées, l’autre avec une dominante chaude et des verticales droites. J’y sens comme une osmose entre deux mondes. D’où peut-être ton choix d’inclure ce montage sous le thème « Un amour, deux visions ».

Mon sentiment est que Jitka est à gauche alors que toi tu es à droite.

J’ai l’impression que dans tes diptyques, le monde de Jitka est généralement à gauche et le tien à droite.

La raison me semble en être que Jitka appartient à ton passé et le passé est toujours à gauche dans notre imaginaire.

Ta série « Un amour, deux visions » me parle de deux mondes qui s’enrichissent l’un et l’autre de part et d’autre d’une frontière pénétrable. Il arrive même parfois et heureusement qu’ils se confondent. Entre tes photos et celles de Jitka, le peu que j’en connais, je sens une communauté de regards, des atomes crochus.

Le personnage de Jitka, dans tes photos, évoque pour moi un navire en mer qui tangue et roule sous la tempête. C’est un peu Ulysse, comme en témoigne ce dernier montage, alors que toi tu me sembles comme Pénélope qui brûle et nourrit l’âtre du foyer dans l’espoir de son retour, ou comme Orphée qui descend aux Enfers dans l’espoir d’y ramener sa bien-aimée, Eurydice. Ton monde vertical me semble notamment s’opposer à son monde oblique.

À suivre.

Je reste à l’écoute de cette Odyssée.

François super2



Merci François ;)
Ok il y a pas de visage, mais c'est pas la seule, pour savoir celle qui est de Jitka ou de moi, il suffit de voir en dessous, c'est écrit ;)
Je met toujours les visuels de Jitka à gauche pour une raison de politesse, en occident on écrit de gauche à droite, donc on commence à gauche, donc à Jitka.
Ici c'est le même bâtiment, une ancienne gare de Paris, Jitka elle était dans la fantaisie, les contes et les légendes... Moi j'étais plus rigoriste, avec une approche assez carrée,
Tout en étant un peu/beaucoup hors réalité et c'est ce qui transparait dans nos univers respectifs, il y avait une complémentarité.

Avatar de l’utilisateur
miguelcervantes
Membre RP
Membre RP
Messages : 18686
Inscription : 09 avril 2011 à 08h07
Localisation : Gatineau (Québec)

Messagepar miguelcervantes » 31 août 2023 à 21h57

Martin D a écrit : Merci François ;)
Ok il y a pas de visage, mais c'est pas la seule, pour savoir celle qui est de Jitka ou de moi, il suffit de voir en dessous, c'est écrit ;)
Je met toujours les visuels de Jitka à gauche pour une raison de politesse, en occident on écrit de gauche à droite, donc on commence à gauche, donc à Jitka.
Ici c'est le même bâtiment, une ancienne gare de Paris, Jitka elle était dans la fantaisie, les contes et les légendes... Moi j'étais plus rigoriste, avec une approche assez carrée,
Tout en étant un peu/beaucoup hors réalité et c'est ce qui transparait dans nos univers respectifs, il y avait une complémentarité.


C’est toujours une joie et un privilège d’échanger avec toi, Martin.

Les critiques d’œuvres d’art ont souvent des interprétations bien différentes de celles des auteurs.

Le fait est que souvent , lorsque par exemple il s’agit d’œuvres anciennes, ils n’ont pas la possibilité de dialoguer avec les auteurs.

Tout comme le critique d’art et sémiologue Umberto Eco, je suis d’avis que la signification d’une œuvre d’art peut s’ouvrir sur de multiples interprétations étrangères à la vision de l’auteur.

La perspective de l’auteur, dans la mesure où elle s’exprime, comme ici dans nos dialogues, peut toutefois changer la donne.

À mon avis, une interprétation conforme à la vision de l’auteur me semble plus convaincante qu’une autre. D’où l’intérêt d’un dialogue, quand c’est possible, entre les auteurs et les critiques.

Je vois qu’ici nous sommes d’accord toi et moi sur au moins un point, à savoir que dans ta série « Un amour, deux visions », c’est toujours le monde de Jitka qui entre en relation avec ton monde à toi et que tu représentes toujours le monde de Jitka à gauche et le tien à droite.

S’il se trouve que dans l’avenir des critiques ou historiens de l’art se penchent sur l’interprétation de tes photos, nos échanges entre toi et moi seront pour eux des repères, des documents, dans la mesure où toi, Martin, tu réponds ici à des questions importantes relatives à ta démarche en tant qu’artiste photographe.

François merci4 super2

Avatar de l’utilisateur
Martin D
Membre RP
Membre RP
Messages : 971
Inscription : 07 novembre 2016 à 15h36
Localisation : Vosges

Messagepar Martin D » 01 septembre 2023 à 19h33

miguelcervantes a écrit :
Martin D a écrit : Merci François ;)


S’il se trouve que dans l’avenir des critiques ou historiens de l’art se penchent sur l’interprétation de tes photos, nos échanges entre toi et moi seront pour eux des repères, des documents, dans la mesure où toi, Martin, tu réponds ici à des questions importantes relatives à ta démarche en tant qu’artiste photographe.

François merci4 super2


Tu me paraît bien optimiste François ;)
Je doute fort que ça puisse arriver dans le futur qu'on parle de mes photos, pour ça ça il faudrait que je sois connu dans le monde photographique et c'est pas gagné :D
Déjà avec mes images je ne suis pas dans le créneau porteur comme on dit dans le monde commercial, d'ailleurs comment qualifier mes images ? Peinture numérique comme disait Jitka ?
Se faire connaître dans le monde l'art il faut surtout savoir se vendre, avoir un réseau, où/et avoir pieds dans une galerie qui le fait à votre place.
Et aussi être dans un créneau porteur, photo de rue, même si ce genre de photos à son âge d'or derrière lui, photo conceptuel où le discours, le verbe compte plus que le visuel et d'autres créneaux de niche, bref après ma mort mon beau-fils héritera de mes disques dur, de mes tirages et ceux de Jitka ils les stockera quelque part dans la maison et après lui, une association héritera de la maison avec tout ce qu'elle contient et elle fera pas grand cas de nos travaux artistique.
Mais ne crois pas que ça me désole, c'est pas le plus important, ce qui importe c'est ce qu'on arrive de notre vivant à créer un esprit d'art comme je le nomme et qui sait, le faire vivre dans nos âmes, c'est peut être ça le message de mon image "le passeur d'âme".

Avatar de l’utilisateur
miguelcervantes
Membre RP
Membre RP
Messages : 18686
Inscription : 09 avril 2011 à 08h07
Localisation : Gatineau (Québec)

Messagepar miguelcervantes » 01 septembre 2023 à 21h13

Martin D a écrit : Tu me paraît bien optimiste François ;)
Je doute fort que ça puisse arriver dans le futur qu'on parle de mes photos, pour ça ça il faudrait que je sois connu dans le monde photographique et c'est pas gagné :D
Déjà avec mes images je ne suis pas dans le créneau porteur comme on dit dans le monde commercial, d'ailleurs comment qualifier mes images ? Peinture numérique comme disait Jitka ?
Se faire connaître dans le monde l'art il faut surtout savoir se vendre, avoir un réseau, où/et avoir pieds dans une galerie qui le fait à votre place.
Et aussi être dans un créneau porteur, photo de rue, même si ce genre de photos à son âge d'or derrière lui, photo conceptuel où le discours, le verbe compte plus que le visuel et d'autres créneaux de niche, bref après ma mort mon beau-fils héritera de mes disques dur, de mes tirages et ceux de Jitka ils les stockera quelque part dans la maison et après lui, une association héritera de la maison avec tout ce qu'elle contient et elle fera pas grand cas de nos travaux artistique.
Mais ne crois pas que ça me désole, c'est pas le plus important, ce qui importe c'est ce qu'on arrive de notre vivant à créer un esprit d'art comme je le nomme et qui sait, le faire vivre dans nos âmes, c'est peut être ça le message de mon image "le passeur d'âme".


Je suis d’accord avec toi, Martin. J’adhère à ton approche super11

L’important, pour moi, c’est avant tout de s’ouvrir à un espace de création et d’émerveillement. Un tel espace est parfois vital dans la mesure où il permet notamment de mettre en images notre ressenti face au monde qui nous entoure et à notre expérience de vie. Il me semble en aller de même pour l’écriture littéraire ou poétique.

À ma connaissance, bien peu des auteurs qui présentent ici leurs photos sur RP ont le souci de les commercialiser. Leur but est seulement de les partager, de partager leurs regards, leurs visions et leurs découvertes, leur émerveillement. Et moi, en voyant ces photos, souvent aussi je m’émerveille.

À mon avis, ta production photographique est très artistique. Elle me semble répondre à ce que le peintre Kandinsky, le père de l’Art moderne, appelait une « nécessité intérieure ». Elle me semble aussi unique sur RP en ce sens où elle s’enracine souvent dans le souvenir d’un amour partagé.

Comme je te l’ai souvent dit, tes photos tendent souvent à me plonger dans le mythe d’Orphée, descendu aux Enfers dans l’espoir d’en ramener sa bien-aimée Eurydice. Ce mythe est pour moi un archétype : une structure présente dans l’imaginaire universel, tout comme le récit romanesque de l’histoire de Roméo et Juliette par Shakespeare.

Tes photos, comme celles d’autres auteurs ici, méritent à mon avis d’être préservées en tant que témoignage authentique d’un imaginaire et d’une expérience de vie. Un message? Peut-être. Mais surtout à mon avis l’ouverture d’une âme et une inspiration.

D’une image à l’autre, je suis étonné par tes visions inhabituelles. J’y vois quelque chose de cosmique, notamment dans la manière dont tu évoques l’espace. Plusieurs de tes photos sont à mes yeux des objets fantastiques lancés dans l’espace sidéral : une invitation au voyage.

La photographie est à la fois une technique et un art. Elle peut ou bien décrire ou bien évoquer. Tes photos ne décrivent jamais. Elles évoquent toujours. En ce sens tu rejoins ici sur RP d’autres artistes tels que Goliath et Revlan. Tout comme les images de Goliath et Revlan, elles sont à la fois intimistes, impressionnistes et expressionnistes.

Si j’avais une suggestion à te faire, ce serait de conserver toutes tes photos qui à ton avis témoignent authentiquement de ta vision. Ce serait là à mon avis un héritage plus riche que n’importe quel autre.

Tu sais sans doute que certains grands artistes du passé, comme le grand Vermeer, ont parfois été mis sous les feux de la rampe par un regard particulier. Dans son cas, ce fut le regard d’un critique d’art nommé Thoré-Burger. C’est grâce à lui que Vermeer est aujourd’hui considéré comme un grand maître.

Un ami poète, il y a très longtemps, m’a écrit un petit mot tard le soir sur une table dans un bar : « Il ne faut pas préjuger d’une voile. » J’ai toujours conservé ce petit papier. Ce poète québécois est aujourd’hui décédé. C’était « un personnage » au sens d’une personnalité talentueuse qui sort de l’ordinaire. L’histoire, notamment par le biais d’un long article dans Wikipedia, lui a rendu hommage :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Boisvert_(po%C3%A8te)

Amitiés et respects,

François 1zen

Avatar de l’utilisateur
Martin D
Membre RP
Membre RP
Messages : 971
Inscription : 07 novembre 2016 à 15h36
Localisation : Vosges

Messagepar Martin D » 01 septembre 2023 à 22h21

miguelcervantes a écrit :

L’important, pour moi, c’est avant tout de s’ouvrir à un espace de création et d’émerveillement. Un tel espace est parfois vital dans la mesure où il permet notamment de mettre en images notre ressenti face au monde qui nous entoure et à notre expérience de vie. Il me semble en aller de même pour l’écriture littéraire ou poétique.



Tout à fait ! c'est ce qui me motive dans la photographie celui de sortir de sois, un monde à ma mesure, une création vitale oui.


miguelcervantes a écrit : [

À mon avis, ta production photographique est très artistique. Elle me semble répondre à ce que le peintre Kandinsky, le père de l’Art moderne, appelait une « nécessité intérieure ». Elle me semble aussi unique sur RP en ce sens où elle s’enracine souvent dans le souvenir d’un amour partagé.



Merci, mais je ne vois pas autrement la photographie que celui d'être artistique, sinon à quoi bon...
Amour partagé oui pour cette série, c'est évident, c'était un moteur, ça l'est toujours, même si parfois j'en ai pas conscience.



miguelcervantes a écrit :

D’une image à l’autre, je suis étonné par tes visions inhabituelles. J’y vois quelque chose de cosmique, notamment dans la manière dont tu évoques l’espace. Plusieurs de tes photos sont à mes yeux des objets fantastiques lancés dans l’espace sidéral : une invitation au voyage.



Merci, mais pour moi ils sont habituelles, c'est ma façon de voir les choses, c'est ancré en moi, la photo est un révélateur de ce qui existe en moi, mais qui serait caché sans elle.

Avatar de l’utilisateur
miguelcervantes
Membre RP
Membre RP
Messages : 18686
Inscription : 09 avril 2011 à 08h07
Localisation : Gatineau (Québec)

Messagepar miguelcervantes » 03 septembre 2023 à 05h42

Martin D a écrit : c'est ma façon de voir les choses, c'est ancré en moi, la photo est un révélateur de ce qui existe en moi, mais qui serait caché sans elle.


OUI!

La photo, comme l’Art en général, me semble être un espace qui s’ouvre pour la création et la diffusion de ce qui a une importance à nos yeux, pas nécessairement un message, juste un regard, une vision, qui nous interpelle.

Je crois que les artistes authentiques sont hantés par des visions qui se présentent à eux comme des « nécessités intérieures », selon le très bon mot du peintre Kandinsky. Ils cherchent à leur donner une expression, une forme.

François super2


Revenir vers « Forum infographie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité